24 novembre 2010

Zodiac de David Fincher (2007)

     20 décembre 1968. Un couple est abattu dans la région de San Francisco. Ce double crime et 35 autres seront revendiqués par une seule personne qui se fait appeler Zodiac. Ce tueur en série a terrorisé l'Amérique pendant des années sans jamais être arrêté. Les inspecteurs David Toschi (Mark Ruffalo) et William Armstrong (Anthony Edwards), le journaliste Paul Avery (Robert Downey Jr.) et le dessinateur Robert Graysmih (Jack Gyllenhaal) vont dédier leurs existences à sa traque...





zodiac, david fincher, robert downey Jr, Jake Gyllenhaal, mark Ruffalo, Anthony Edwards



     C'est cette traque que le film de David Fincher restitue dans les moindres détails. David Fincher, le réalisateur du clinquant Se7en se lance à la poursuite d'un des serial killers les plus mystérieux à avoir fait rage aux États -Unis. Cette histoire vraie est un pur fantasme de studios hollywoodiens et le casting de rêve réuni par Fincher laissait présager une grosse production à but extrêmement lucratif : le cinéaste nous rassure dès les premières minutes du film. Pas de murs qui ruissèlent, pas d'atmosphère lourde, sombre et angoissante, pas de Nine Inch Nails en guise de bande-son et un générique qui s'ouvre sobrement sur un feu d'artifice illuminant la baie de San Francisco : Zodiac est un film policier où l'investigation prédomine sur le spectaculaire, un film dépouillé sur l'obsession de quatre hommes souhaitant confondre un meurtrier qu'ils n'arrêteront jamais.
Pari risqué mais relevé haut la main. Le film est passionnant de bout en bout et on regrette qu'il ne dure que 2 heures 40.
Jusqu'à Zodiac, David Fincher avait montré son talent dans l'exercice de style avec Se7en, Fight Club et l'ennuyeux Panic Room. Avec Zodiac, le cinéaste devient un narrateur intelligent et exaltant. Son film fait immédiatement penser aux meilleurs films policiers US des années 70 et plus particulièrement aux Hommes du Président (All the President's Men, Alan J. Pakula _ 1976). David Fincher prouve qu'il n'est pas qu'un petit malin planqué derrière sa maestria technique. Il met de côté tout sensationnalisme pour se rapprocher au plus près de la réalité même si les scènes de meurtres sont glaciales. Glaciales mais pas gores. Il aurait pu tomber dans le grand-guignolesque mais il s'abstient. Il s'abstient tellement que sa caméra se fait pudique en s'éloignant des victimes voire même, en en se détournant des corps meurtris.
Fincher montre le travail de fourmis des enquêteurs et des journalistes, leurs espoirs, leur fatigue, leurs désirs d'abandonner... Une enquête de police n'a rien de sexy ou glamour, c'est dangereux, long et parfois chiant. Et une enquête de plus de vingt ans qui n'aboutit pas taperait sur les nerfs d'un bonze. David Fincher filme cette attente, le temps qui passe sans apporter de nouveaux éléments et ces quatre hommes qui ne lâchent pourtant rien. Leur vie personnelle en prend un sale coup dans l'aile mais ils s'accrochent. Le spectateur s'intéresse autant à eux (si ce n'est plus) qu'à démasquer le coupable.
Le découpage du film, les ellipses (nécessaires), le cadrage, la lumière, les décors, le soin apporté à la photo...sont impeccables et font de Zodiac le meilleur film de Fincher, tant d'un point de vue narratif qu'esthétique.
Avec un tel sujet, il était nécessaire d'avoir un casting à la hauteur et David Fincher  a très bien su s'entourer. Il n'a pas choisi des stars mais des acteurs, des vrais, talentueux et modestes.  Modestes car ils respectent la normalité de leur personnage : ces hommes ont existé, certains sont encore en vie et ils mettent des caleçons en coton pour dormir, pas des pyjamas en soie Hugo Boss. Ceux sont des types ordinaires qui ont été confronté à l'indicible et Ruffalo, Edwards, Downey Jr. et Gyllenhaal jouent leur partition sans fausse note. Mention spéciale à Ruffalo et Gyllenhaal qui se sont appropriés le film et ont le regard habité comme jamais.
Quand aux second rôles, ils sont tous excellents.
A tout ceci s'ajoute une superbe bande-son qui mélange habilement les standards de l'époque et les mélodies feutrées de David Shire.
Zodiac est un film parfaitement maîtrisé et qui surprend par son parti pris : ce n'est pas un film sur un tueur en série mais un film sur ceux qui le traquent. Bien qu'il reprenne des thèmes chers à Fincher, il s'émancipe de la filmographie du cinéaste car Zodiac est le film d'un adulte qui confronte ses obsessions à la réalité. Mais c'est un film qui peut décevoir les fans de Fincher qui espéraient un nouvel opus électro-pop, tout comme il peut rebuter par sa lenteur (voulue et au combien nécessaire). Pour les autres, c'est l'éclate totale.

Je ne saurai que trop vous conseiller de faire un tour sur Zodiac le film.com afin de visionner des vidéos qui vous en apprendrons plus sur la traque de Zodiac.


"On prend rarement conscience de sa propre obsession. J'ai réalisé la mienne en voyant la performance de Jake [Gyllenhaal] Robert Graysmith.

7 commentaire(s):

  1. I wonder if this man is really dead like the experts theorise. Or...
    (I've just scared myself - I'm going to sleep with the light on.)

    RépondreSupprimer
  2. It's frightening, isn't it? That freezes the blood!

    RépondreSupprimer
  3. Je veux que c'est un bon film! ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vu Fight Club pour la première fois ce week-end...C'est mon nouvel ami qui m'a obligée, selon lui je pouvais pas vivre un jour de plus sans avoir vu ce film...Ben il avait raison lol j'ai adoré ! Si on se fait Zodiac la prochaine fois je t'en reparlerais.

    RépondreSupprimer
  5. Non mais tu n'étais pas censée m'en parler! Règle n°1 du Fight Club : on ne parle pas du Fight Club. Règle n°2 du Fight Club : on ne parle pas du Fight Club. Pigé ma petite? Non mais... Comme tu m'en a parlée la première, je continue, tant pis, ton nouvel ami a très bon goût mais ça tu le savais déjà puisque tu lui plais *flatterie limite obséquieuse beurk beurk beurk* Ne fais pas attention, j'ai la crève, je me tape au moins 39° de fièvre, ma tête est comme un chou-fleur ;)
    Pour Zodiac , tu vas pouvoir le voir bientôt parce qu'il passe sur France 2 dimanche en 8. Ça ne devrait pas te déplaire puisque Robert Downey Jrrrrrrrrrrrrrrrr!!!!! joue dedans et qu'il a un petit bouc qui lui va très bien...

    RépondreSupprimer
  6. Mais tu sais bien que je respecte aucune règle...Je suis trop une rebelle moi -dis-je en buvant ma verveine-menthe XD- Merci pour l'info en tout cas et soigne-toi bien!

    RépondreSupprimer